COMPETENCE IN NUCLEAR MEDICINE
Deutsch
English
Français
Italiano
Anker
Inhalt Top

Historique

En 1994, Christoph Artner fonde la société IASON biologie médicale Ges.m.b.H. & CoKG, dont le siège est à Graz. Dès le départ, le cœur de cible visé est la médecine nucléaire. L’entreprise oeuvrait dans le négoce de produits médicaux.

En optant pour la « thyroïde » et le « métabolisme osseux » comme domaines de spécialisation, l’entreprise se dote peu à peu d’un vaste éventail de produits. A cela sont venus s’ajouter des immuno-essais pour la mesure d’ensemble des hormones, des marqueurs tumoraux, la sérologie des infections et l’auto-immunologie.Pour la GESTION entièrement automatique de la méthode ELISA, des systèmes automatisés de différentes tailles et capacités pour laboratoire sont également venus compléter l’assortiment pour le traitement complet de microplaque ELISA.

En 1997, l’engagement spécifique d’IASON est l’étincelle qui permet le lancement et l’établissement  de la tomographie par émission de positons (TEP) en Autriche. Pour la première fois, on parvient à utiliser cette méthode au LKH (hôpital public) de Klagenfurt et à l’AKH (hôpital général) de Linz.

IASON est la première entreprise d’Autriche à commercialiser ces produits sensibles et à durée de vie extrêmement courtes (demi-vie physique : 110 minutes). IASON acquiert alors de vastes connaissances en matière de gestion des produits dangereux et de compétence de livraison. De gros efforts de relations publiques et de logistiques doivent être mis en œuvre afin de pouvoir offrir une garantie obligé pour ce type de livraison à la Société autrichienne de médecine nucléaire. C’est suite à ce projet que nous décidons de produire nous-mêmes des traceurs TEP.

La sous-entreprise ARGOS est la première société privée d’Autriche à produire des traceurs TEP. Les sites de Linz et Klagenfurt se sont entre-temps équipés d’installations à cyclotron ultramodernes, qui compte parmi les meilleurs du genre dans le monde.

Ce faisant, nous avons exploité les synergies entre l’organe de gestion de l’hôpital et IASON. Dans le cadre d’une coopération révolutionnaire, les hôpitaux mettent à disposition l’espace et les bâtiments nécessaires. ARGOS a pour mission de mettre en place l’installation à cyclotron et les autres équipements techniques. ARGOS exploite ces installations et approvisionne des services de médecine nucléaire en Autriche, en Italie, en France et en Croatie.

Inhalt Bottom